IPO et ICO, quelles différences ?

 

Comprendre la levée de fonds par la blockchain (ICO) versus la levée de fond sur les Marchés Boursiers.

 

Les ICO sont à la mode et permettent à des sociétés de lever des fonds grâce à la technologie blockchain. Mais de nombreux observateurs peu avertis ont tendance à voir les ICO comme des introductions en Bourse. Rien d’étonnant puisque le terme ICO est dérivé directement du terme d’IPO. Pourtant les deux méthodes sont bien différentes. Retour sur ces deux démarches.

 

Qu’est ce qu’une ICO.

ICO est un acronyme de “Initial Coin Offering”. Comme le décrit l’article wikipedia sur l’ico. L’objectif ici est de lever des fonds en proposant des actifs numériques qui seront échangeables contre des crypto-monnaies. Une entreprise lorsqu’elle réalise une ICO propose des tokens.

 

Ce sont des jetons numériques qui peuvent être intégrés directement dans le business model de la société (utility tokens) ou qui donnent droit à des dividendes (securities tokens).

 

Comment fonctionne une ICO.

 

Une levée de fond via la blockchain se déroule en 4 étapes clés:

  1. L’entreprise présente son projet via un whitepaper. Il s’agit en gros d’un résumé du business model. Il présente les étapes clés, l’équipe, le but du projet, etc.
  2. Annonce de la levée de fonds et des conditions (limite potentielle, durée de la vente,etc.)
  3. Collecte des fonds en crypto-monnaie (généralement bitcoin ou ether).
  4. Fin de l’ICO, le token peut ensuite être échangé sur des plateformes.

 

Parmi les ICO déjà à relever on a pu voir la très controversée PETRO qui a levé 5 milliards de dollars. Les tokens ont été émis par le gouvernement péruvien qui cherchait à renflouer sa trésorerie en évitant les lourdes sanctions que le pays supporte actuellement. On peut aussi noter le Dragon qui a levé 320 millions. Il s’agit du financement d’un casino à Macao et les tokens pourront par la suite être utilisés dans le casino !

 

Comprendre l’IPO.

 

IPO signifie “Initial Public Offering”. Littéralement il s’agit donc d’une offre publique initiale. Lorsqu’une société entre en Bourse elle va vendre une partie de son capital au public. L’IPO est très réglementée et la société qui entre en Bourse doit faire preuve de beaucoup de transparence. Les règles sont strictes et des organismes de contrôle tel le Securities and Exchange Commission (SEC) aux Etats-unis vérifient continuellement les sociétés avant IPO et une fois côtées en Bourse afin d’assurer la sécurité des investisseurs.

 

Conclusions sur les différences IPO / ICO.

Vous l’aurez compris, IPO et ICO sont deux méthodes bien différentes. Alors qu’une IPO permet de détenir une partie du capital d’une entreprise et de donner accès à des dividendes dans la plupart des cas, ce n’est pas du tout le cas de l’ICO.

 

De plus, il existe aujourd’hui un manque de règles et de lois claires sur les ICOs. Cela provoque donc une certaine instabilité pour les investisseurs et surtout un énorme risque.  C’est une des différences majeures entre IPO et ICO. Il y a cependant fort à parier que la législation autour des IPO évolue grandement dans les mois et années à venir.

 

Cet article a été rédigé en collaboration avec le site http://investir-a-la-Bourse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *